Accès membre

Accès membre

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

12.09.18

Élections provinciales 2018 L’ACRGTQ rappelle ses priorités en matière d’entretien des infrastructures publiques

Québec, le 12 septembre 2018 – C’est dans un contexte de campagne électorale que l’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) interpelle les partis politiques face à l’importance de l’entretien et de la gestion du parc d’infrastructures au Québec qui doit demeurer une priorité.

Depuis le 23 août dernier, date du lancement de la campagne électorale 2018, force est de constater que la question de l’entretien et de la gestion du parc d’infrastructures au Québec n’occupe pas sa part du lion dans les débats et les discussions politiques. L’ACRGTQ souligne 3 enjeux essentiels que les partis doivent considérer.

- D’abord, l’ACRGTQ tient à rappeler toute l’importance de maintenir et d’augmenter les investissements annuels dans les infrastructures publiques (ex. : ponts, viaducs, routes, égouts aqueducs) et ne pas laisser tomber les progrès faits entre 2010 et 2015. L’état du réseau routier, notamment, s’était amélioré de façon marquée lors de ces années. La vigilance est de mise. D’ailleurs, on se rappellera que dans les données publiées lors du dépôt du budget 2018-2019 par le gouvernement du Québec ainsi que dans une étude rendue publique le 24 août dernier par Statistique Canada, on recensait le piètre état des infrastructures routières. Ce qui témoigne de l’importance d’un entretien adéquat des infrastructures du Québec.

- Ensuite, l’ACRGTQ souligne également l’importance d’avoir des investissements stables et prévisibles. D’une part, cet effort permettrait le renouvellement des infrastructures avant qu’elles ne soient vétustes et, d’autre part permettrait aux donneurs d’ouvrage publics et aux entrepreneurs de mieux planifier les travaux (ressources humaines, machinerie, séquence des travaux, etc.) qu’ils auront à exécuter.

- Enfin, un autre enjeu de taille est certainement le lancement des appels d’offres tôt au printemps. En les lançant en avril, par exemple, on permet à l’industrie d’accomplir un maximum de travaux avant le début de la période hivernale.

Les grands projets en lien avec la mobilité sont importants pour le Québec, mais l’entretien doit également demeurer une des priorités.

Partenaire des donneurs d’ouvrage dans la modernisation du Québec depuis 1944, l’ACRGTQ représente la majorité des principaux entrepreneurs et fournisseurs œuvrant dans la construction de routes, d’ouvrages de génie civil et de grands travaux. Elle est la seule représentante attitrée du secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.

L’ACRGTQ est aussi, selon la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction, communément appelée Loi R-20, l’association sectorielle d’employeurs mandataire de la négociation, de l’application et du suivi de la convention collective du secteur génie civil et voirie. À ce titre, elle représente les intérêts de plus de 2 600 employeurs de l’industrie de la construction qui compte plus de 35 000 salariés.


Source :
Christian Croteau, conseiller en affaires publiques
Association des constructeurs de routes et
grands travaux du Québec (ACRGTQ)
Tél. : (418) 529-2949 ou 1 800 463-4672