Accès membre

Accès membre

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

GRÈVE DES INGÉNIEURS DU GOUVERNEMENT - L’ACRGTQ RÉITÈRE L’URGENCE D’UNE ENTENTE ENTRE LES PARTIES

Maintenant que les entrepreneurs du secteur génie civil et voirie de l’industrie de la construction sont en mesure de remettre en opération les chantiers routiers à la suite de la fin de la grève, l’ACRGTQ réitère son appel auprès de l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) et au gouvernement du Québec de s’entendre rapidement afin de poursuivre l’amélioration du réseau routier du Québec.

Sans quoi, l’ACRGTQ croit que le gouvernement devrait considérer le dépôt d’une loi spéciale à l’Assemblée nationale.

En effet, le Québec est dans une période où l’entretien du réseau routier est très important. Chaque jour compte. Le réseau routier a été affaibli par la baisse des investissements et ce n’est pas le temps de ralentir les travaux. La suspension des travaux d’entretien pour une longue échéance pourrait avoir des impacts majeurs pour les infrastructures au Québec.

Cette grève empêchant plusieurs salariés de travailler, un impact sur l’économie québécoise et sur le secteur génie civil et voirie, incluant ses fournisseurs, est à prévoir.

En outre, en plus d’avoir un impact important sur la séquence des travaux, plusieurs chantiers suspendus signifient notamment des retards sur les chantiers et des voies obstruées plus longtemps que prévu.

En outre, de nombreux entrepreneurs ont reçu, depuis plusieurs semaines déjà, des lettres de la part du ministère des Transports du Québec leur signalant la suspension et le report de leurs chantiers à une date ultérieure étant donné cette grève des ingénieurs.

Source : ACRGTQ