Accès membre

Accès membre

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Programmation 2017 des chantiers urbains - 290 km de chaussée et 122 km de conduites d’aqueduc et d’égout seront réhabilités ou reconstruits à Montréal en 2017

Le responsable des infrastructures, M. Lionel Perez, et la responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Chantal Rouleau, ont dévoilé le 21 avril dernier une programmation ambitieuse pour les chantiers 2017 visant la remise en état des rues, trottoirs, aqueducs et égouts. Les investissements projetés s’élèvent à un seuil historique de 684 M$, une augmentation de plus de 100 M$ des réalisations de 2016.

« Nous poursuivons notre plan d’investir massivement dans les infrastructures afin de rattraper le déficit d’entretien. Cette programmation ambitieuse est nécessaire et responsable et bien que 2017 sera une autre année record, nous avons limité au maximum les chantiers au centre-ville afin que les Montréalais puissent profiter des célébrations du 375e », a déclaré M. Lionel Perez.

« Les infrastructures de l’eau sont invisibles, se situant sous la rue, sous les parcs, mais elles n’en sont pas moins essentielles. Qu’il soit question de la réfection des conduites d’aqueduc, d’égout, de la construction de bassins de rétention ou de la protection de la source de l’usine Atwater; tous sont des projets qui permettent d’assurer un approvisionnement en eau potable de qualité et de préserver cette ressource inestimable qu’est l’eau », a ajouté Mme Chantal Rouleau.

Des travaux essentiels à l’amélioration du service de l’eau se poursuivent cette année avec pour objectif d’assurer la redondance des réseaux (bouclage de l’Est), de retenir les eaux de pluie (bassins de rétention Rockfield) et d’accroître les réserves d’eau potable (réservoir Rosemont).

L’investissement projeté par la Ville de Montréal dans sa Programmation des chantiers 2017 est supérieur de 103 M$ aux dépenses réelles de 2016, passant de 581 M$ à 684 M$. Ce niveau record d’investissements comprend un porte-feuilles de 321 M$ pour la voirie, 59 M$ pour l’aménagement de rues et 304 M$ pour les infrastructures d’eau.

Principaux chantiers de 2017

  • Papineau, de Jacques-Casault à Charland 22,6 M$ 2016-2017
  • Bonaventure 141,7 M$ 2011-2017
  • Laurier O., de Côte-Sainte-Catherine à Parc 13,2 M$ 2017-2018
  • Laurentien / Lachapelle 37,5 M$ 2017-2021
  • Saint-Michel, de Shaughnessy à Jarry 16 M$ 2016-2018
  • Mise en service du réservoir Rosemont 15,5 M$ 2017-2019
  • Bouclage de l’Est - Tunnel Jarry 32 M$ 2017-2019
  • Sécurisation de l’alimentation de l’usine Atwater 73 M$ 2017-2019
  • Bassin de rétention d’eau Rockfield 30 M$ 2017-2019

Compte tenu de l’ampleur des travaux à réaliser, une attention particulière est apportée à la gestion des chantiers, de la circulation et aux communications : Comité Mobilité Montréal/ MTMDET, avis aux chroniqueurs de la circulation, présence d’agents de liaison, Info-Travaux, sont autant d’initatives qui seront maintenues et renforcées en 2017.

La bonne technique, au bon endroit, au bon moment

Au cours des 10 prochaines années, différents programmes appuieront le Plan d’accélération des investissements pour assurer soit le prolongement de la vie utile des rues, conduites d’aqueduc et d’égout, soit leur reconstruction. La Ville identifie la technique optimale à privilégier en fonction des scénarios de remplacement connus. Autrement dit, des interventions de courtes durées (dites palliatives) seront nécessaires d’un point de vue d’optimisation des ressources et d’atténuation des nuisances. Parmi ces programmes de réhabilitation, on retrouve notamment : le Programme de réhabilitation des chaussées par planage-revêtement (PRCPR), le Programme de maintien des infrastructures (PMIR) et les travaux de chemisage (gainage) des conduites d’eau.

Rappelons que d’ici 2021, la Ville de Montréal investira en moyenne 700 M$/an pour éliminer le déficit d’entretien en effectuant un entretien en continu de ces actifs de voirie et d’eau. Pour la période de 2022 à 2026, le niveau de dépense projeté sera de 372 M$/an.

Source : Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif <