Accès membre

Accès membre

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

20.11.12

Premier budget Marceau - Un vent d'inquiétude sur l'industrie

QUÉBEC, le 20 nov. 2012 /CNW Telbec/ - L'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) déplore l'inquiétude que le budget soulève à l'endroit de son industrie et sur les effets qu'il pourrait avoir sur l'ensemble du réseau routier québécois.

Investissements en baisse

Le gouvernement du Québec prévoit réduire de 1,5 milliard de dollars par année les investissements compris dans le Plan québécois des infrastructures. Il investira un maximal moyen de 9,5 milliards de dollars par année pour les 5 prochaines années. Cependant, les détails des secteurs d'interventions de cette diminution sont inconnus.

Cette baisse des investissements pourrait avoir des impacts négatifs sur le nombre d'heures déclarées dans l'industrie de la construction et ultimement avoir un impact sur le Produit intérieur brut (PIB) du Québec.

«Il faut éviter un retour en arrière. Les efforts des dernières années ne doivent pas avoir été vains» a mentionné Gisèle Bourque, directrice générale de l'ACRGTQ.

En effet, selon le dernier rapport de gestion du ministère des Transports, on constate que les investissements dans les infrastructures de transports contribuent à l'amélioration constante de l'indice de roulement qui témoigne de l'état des routes. Avec des taux de 76% de bon état pour les routes et de 68% pour les structures, les Québécois étaient en voie d'obtenir un réseau comparable à celui de leurs voisins. Mme Bourque a poursuivi : «En diminuant les investissements, on pourrait se placer en position de faiblesse. Il faut préserver les investissements et par le fait même, l'amélioration de l'état de nos infrastructures. L'objectif à long terme prévu en 2007 doit demeurer, et ce, afin d'atteindre les cibles de 80 % de bon état pour les structures et 83 % pour les routes en 2022».

De plus, comme en fait foi les rapports de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) publiés récemment, les besoins en matière d'infrastructures municipales sont criants. Le budget laisse planer un doute sur les investissements à venir au niveau municipal.

Amélioration de la planification

L'ACRGTQ accueille favorablement l'intention du gouvernement l'améliorer la planification des travaux de construction. En étant le dernier maillon de la chaine, l'industrie de la construction et son secteur génie civil et voirie ont trop longtemps fait les frais de la planification déficiente au point d'en affecter sa réputation. «On ne peut accuser notre industrie de tous les mots», a tenu à rappeler la directrice générale.

Création de l'Agence des Transports

Le gouvernement du Québec prévoit créer l'Agence des Transports du Québec qui aura des fonctions opérationnelles tout en s'assurant notamment d'une gestion optimale des risques, des coûts et des échéanciers. L'ACRGTQ, qui avait appuyé le projet de loi créant l'Agence des structures en 2007, mort au feuilleton, accueille avec ouverture la création de cette agence en gardant ses réserves jusqu'à l'étude du projet de loi.

Partenaire des donneurs d'ouvrage dans la modernisation du Québec depuis 1944, l'ACRGTQ représente la majorité des principaux entrepreneurs et fournisseurs œuvrant dans la construction de routes, d'ouvrages de génie civil et de grands travaux. Elle est la seule représentante attitrée du secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.

L'ACRGTQ est aussi, selon la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction, la Loi R-20, l'association sectorielle d'employeurs mandataire de la négociation, de l'application et du suivi de la convention collective du secteur génie civil et voirie. À ce titre, elle représente les intérêts de plus de 2 500 employeurs de l'industrie de la construction qui compte plus de 40 000 salariés.

Source : Christian Croteau, Conseiller en affaires publiques,
Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec, (ACRGTQ),
(418) 529-2949, 1 800 463-4672, www.acrgtq.qc.ca