Accès membre

Accès membre

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

14.06.13

Négociation dans l'industrie de la construction - L'ACRGTQ rectifie les faits

QUÉBEC, le 14 juin 2013 /CNW Telbec/ - L'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) rectifie les affirmations de l'Alliance syndicale relativement à la négociation de la convention collective du secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction. Il s'agit d'un secteur névralgique pour l'économie québécoise. L'ACRGTQ représente les employeurs œuvrant notamment à la construction de routes, ponts, égouts et aqueducs, éoliennes, barrages hydroélectriques et lignes de transport d'énergie.

L'Alliance syndicale mentionne dans son communiqué du 13 juin dernier qu'« aux trois tables de négociations sectorielles, aucune rencontre officielle n'a eu lieu depuis le début de la semaine » et qu'« il faut que les associations patronales acceptent minimalement de nous rencontrer en personne ».

À cet égard, l'ACRGTQ souligne que c'est l'Alliance syndicale qui lors de la dernière rencontre de négociation du 4 juin a décidé de rompre les discussions et de quitter la table de négociation. Depuis, l'Alliance syndicale a préféré entreprendre des recours judiciaires sur le volet de la mobilité de la main-d'œuvre.

Ainsi, l'Alliance syndicale bloque la négociation sur les clauses de la mobilité de la main-d'œuvre incorporées dans la convention collective depuis 2001. Les clauses de la mobilité de la main-d'œuvre constituent un droit de gérance essentiel à la réalisation des travaux.

Les points litigieux véhiculés dans les médias par l'Alliance syndicale concernent notamment la semaine de six jours, les heures de travail et la rémunération à temps double. Ils n'impliquent nullement le secteur génie civil et voirie.
Pour sa part, l'ACRGTQ a déjà déposé le 10 mai une offre monétaire responsable et invite l'Alliance syndicale à reprendre les négociations.

L'ACRGTQ considère qu'une entente négociée sans moyen de pression demeure possible. Cependant, la négociation du secteur génie civil et voirie ne devrait pas à être à la remorque de celles des autres secteurs.

Partenaire des donneurs d'ouvrage dans la modernisation du Québec depuis 1944, l'ACRGTQ représente la majorité des principaux entrepreneurs et fournisseurs œuvrant dans la construction de routes, d'ouvrages de génie civil et de grands travaux. Elle est la seule représentante attitrée du secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.

L'ACRGTQ est aussi, selon la loi R-20, l'association sectorielle d'employeurs mandataire de la négociation, de l'application et du suivi de la convention collective du secteur génie civil et voirie. À ce titre, elle représente les intérêts de plus de 2 500 employeurs de l'industrie de la construction qui compte plus de 40 000 salariés.

Source : Christian Croteau, conseiller en affaires publiques
Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ)
Tél. : (418) 529-2949 ou 1 800 463-4672