Accès membre

Accès membre

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

30.05.13

Négociation dans l'industrie de la construction - L'ACRGTQ apporte des précisions

QUÉBEC, le 30 mai 2013 /CNW Telbec/ - L'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) tient à apporter des précisions concernant la négociation de la convention collective dans le secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.

D'entrée de jeu, l'ACRGTQ tient à rappeler que la négociation progresse dans son secteur.

L'ACRGTQ a déposé le 10 mai dernier une offre monétaire responsable pour les salariés du secteur qu'elle représente. L'Alliance syndicale, en réponse à l'offre patronale, a déposé une contre-offre le 22 mai. Ainsi, la bonne foi des parties nous permet de croire qu'une entente est possible notamment sur cet item significatif pour les salariés.

Néanmoins, la négociation achoppe sur le volet de la mobilité de la main-d'œuvre. En effet, des clauses concernant la mobilité sont en vigueur depuis 2001 dans la convention collective du secteur génie civil et voirie. Pour l'ACRGTQ, ces acquis se rattachent à un droit de gérance qui permet aux entrepreneurs de demeurer concurrentiels.

L'ACRGTQ souhaite poursuivre les discussions afin d'en venir à une entente négociée pour le secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.

Partenaire des donneurs d'ouvrage dans la modernisation du Québec depuis 1944, l'ACRGTQ représente la majorité des principaux entrepreneurs et fournisseurs œuvrant dans la construction de routes, d'ouvrages de génie civil et de grands travaux. Elle est la seule représentante attitrée du secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.

L'ACRGTQ est aussi, selon la loi R-20, l'association sectorielle d'employeurs mandataire de la négociation, de l'application et du suivi de la convention collective du secteur génie civil et voirie. À ce titre, elle représente les intérêts de plus de 2 500 employeurs de l'industrie de la construction qui compte plus de 40 000 salariés.